« No Poo », vous avez dit plus de shampoing ?

No-poo-Ma-Vie-de-BohemePas de commentaire sur la photo (en même temps elle parle d’elle-même…). Maintenant que vous êtes là et que vous vous êtes bien moquées profitez-en pour lire la suite et découvrir le mouvement « No Poo » qui fait fureur outre atlantique.

Combien de temps passons-nous chaque semaine pour s’occuper de nos cheveux ? Démêlage (pour celles qui sont en possession d’une brosse, pas comme Jennifer qui n’a pas pris connaissance de cette belle invention), shampouinage, après-shampouinage, coiffage, spray démêlant… et le lendemain on a déjà l’impression d’avoir les cheveux gras et sales ! Se relaver les cheveux devient donc un cas d’urgence (« Non mais sérieux Jen ! J’peux pas sortir comme ça ?! »). Or, nous le savons (c’est prouvé, même testé et approuvé cliniquement comme ils disent), il est très mauvais de se laver les cheveux trop souvent, car ce coquin de long poil produit du sébum pour se protéger (truc qu’on trouve aussi dans les boutons, uber glamourous bonsoir). Et c’est à cause de lui qu’on a les cheveux façon plaquette de beurre fondu ! Quand on les lave on enlève le sebum, donc tout le boulot qu’avait fait le petit cheveu. Du coup, lui, ça l’agace et il en produit encore plus. Ok, c’est bien joli Jamie, mais c’est quoi la solution ? On va pas arrêter de se laver les veuch quand même ?

ET BAH SI ! Voilà c’est dit ! Oui aux poils, aux cheveux sales et stop au savon ! Allons tous courir tout nu dans une prairie ! Heu..  non, plus sérieusement, c’est un vrai mouvement qui s’est mis en place : le « No Poo » (pour no shampoo, rien à voir avec poo, le petit mot pour dire ce que vous savez en anglais, on a dit qu’on arrêtait de se laver les cheveux pas qu’on arrêtait de…. bon vous avez compris). Le « No Poo » consiste en un arrêt progressif de shampouinage pour arriver à simplement se rincer les cheveux à l’eau claire (c’était simple, pourquoi on y avait pas pensé plus tôt !)

Etape numéro une, on jette le Fructis, Elseve color vive et autre Petit Marseillais spécial cheveux blonds pour les remplacer par une mixture bicarbonate de sodium + eau avec un rinçage au vinaigre de pomme. A chacun sa petite recette miracle pour l’huile essentielle qui fera de tes cheveux des filaments de perle de pluie ma chérie.
Dans un second temps, il faut espacer les shampoo : un par semaine puis un par mois et pouf ! Plus rien… Just water.

En plus de gagner du temps, on gagne de l’argent (et certainement beaucoup de minutes de sommeil sur son compteur dodo) ! Les adeptes disent être ravies et que leur cheveux ne sentent pas mauvais (on demande à voir sentir quand même). Au cours de nos nombreux périples, on a pu testé malgrès nous le « No Poo » et franchement c’était pas jojo. Pas besoin d’huile pour faire des frites, on avait ce qu’il fallait si vous voyez ce qu’on veut dire… A tester avec le bicarbonate de sodium pour voir. On s’enferme trois mois dans une cave et on revient vers vous dès qu’on a des cheveux trop sublaïmes (ou des dreadlocks, c’est à voir).

Et hop une petite recette de shampoo en image trouvée sur bezbikesbooks.tumblr.com. Pour celles qui parlent l’anglais couramment mais qui ne savent pas le lire y’a des images exprès.

No-poo-Ma-Vie-de-Boheme

La méthode nous laisse un peu perplexes… Des adeptes parmi vous qui pourraient nous dire comment elles le vivent et comment elles gèrent les effets secondaires (perte de vie sociale et autres) ?

1 Commentaire

  1. Un petit tour sur le blog de Marie, chroniqueblonde.com, elle en parle très bien!! elle aborde aussi le « low-poo ».

Laisser un commentaire