Alliances et bijoux écologiques, éthiques et fantastiques

“Epousailles, alliances, fiançailles” !
Ça veut dire quoi ? Que vous avez reconnu la réplique de Zazou dans le Roi Lion ?
Oui, mais non. Ça veut dire que vous avez envie d’en savoir plus sur ces termes encore assez méconnus de joaillerie éthique (et même si on parle d’alliance et d’éthique, ça n’a aucun rapport avec Alliance Ethnik, le groupe de hip hop des années 90).

Il semblerait qu’une petite mise à jour musicale s’impose.

Stop les blagounes, le sujet est sérieux. Il a même réussi à intéresser Sophie qui n’est pourtant pas une passionnée de bijoux, ni de choux, de hiboux ou de cailloux d’ailleurs. En parlant de cailloux, on en a vu des gros et on va tout vous raconter…

Le but de cet article est de vous éclairer sur les nouvelles approches de création joaillière en vous présentant différentes maisons dont les démarches nous ont séduit et qui ont eu le mérite de nous sensibiliser à tous les problème liés à ce secteur. Si tout se passe bien, une fois arrivé(e) en bas de page vous aurez toutes les cartes en main pour briller en société et éventuellement choisir votre bague de fiançailles ou vos alliances ou même vos rivières de diamants de tous les jours (coucou les milliardaires qui nous lisent) en toute connaissance de cause. On ne s’en rend pas bien compte mais nos bijoux sont parfois le reflets de certaines réalité peut réjouissantes.

On connaissait déjà quelques enseignes comme Paulette à Bicyclette et JEM qui défendent le made in France et partagent des valeurs d’équité, de respect des droits humains et de l’environnement reconnus par le label fairemind. Mais on a aussi découvert il y a peu qu’on pouvait encore aller plus loin lorsque la maison Courbet nous a invité fin septembre dans leurs ateliers place Vendôme (rien que ça, ouais on pèse dans le game) afin de découvrir leur concept de diamant de laboratoire.

Comprendre le fairmined et pourquoi c’est cool

C’est Perrine de JEM (Jewellery Ethically Mined) qui nous a tout expliqué en détail. Le projet de JEM est né de ce matériau : l’or éthique, c’est à dire de l’or produit par des communautés minières artisanales à taille humaine, dans le respect de standards éco-responsables rigoureux aussi bien en terme de transparence et de gouvernance que de protection de l’environnement et d’engagement social. A ce matériau unique, s’est ajouté naturellement le désir de défendre le savoir-faire joailler français et la conviction qu’un bijou synonyme d’engagement éthique pouvait être encore plus beau qu’un bijou issu de la joaillerie conventionnelle.

Fairmined” c’est donc un mot anglais fair = just et mined = miné (traduction importante pour les plus nuls en anglais, comme Jen par exemple) qui veut dire qu’on a pas fait tout et n’importe quoi pour extraire l’or. C’est l’Alliance for Responsible Mining (ARM) qui a mis en place ce label “Fairmined” en 2014. L’ARM vise à former des exploitations minières responsables appliquant des standards écologiques, humains et sociaux exigeants. Restait tout de même les désastres écologiques provoqués par l’extraction minière qui demande de creuser toujours plus profond et qui épuise les  « réserves » encore contenues dans les entrailles de la terre.

Aussi cool que le fairmined et super impressionnant : le diamant de laboratoire !

C’est le joaillier Courbet qui nous a fait découvrir cette technique impressionnante de diamants qui poussent dans des labos. Simples mortelles que nous sommes, on pensait que les diamants c’était des pierres très belles, brillantes et chères qu’on trouvait… ben dans la terre en creusant des mines gigantesques. On savait quand même un truc : les diamants sont en quantité limitée sur la planète. C’est donc une ressource qui va disparaitre dans les années à venir (on a lu 2030 sur les Internets…). Il y a un deuxième truc que l’on savait déjà (on sait tellement de trucs c’est fou) : c’est que De Beers détient les plus grosses mines diamantifères (oui on dit comme ça) et donc contrôle un peu le business.

En revanche, on ne savait pas du tout avant de rencontrer Manuel, fondateur de Courbet, qu’il était possible de créer des diamants en laboratoire, et que ces diamants seraient en tous points identiques aux diamants de mines. Pour nous, c’était la révélation ! On pouvait vraiment proposer un bijou éthique (fairmined toussa toussa) mais aussi écologique car ne nécessitant aucune exploitation de notre planète. Manuel nous a expliqué  le processus de création : de grosse machines capables de fournir de la haute pression et des températures élevées retranscrivent le phénomène naturel de création de diamant mais de manière accélérée. Quatre semaines sont nécessaires et il est impossible de prédire le nombre de diamants qui seront créés ni leur taille. On a eu les diamants dans nos mains (jusqu’à 2,5 carats) et c’est impressionnant. Même un diamantaire expérimenté ne peut pas faire la différence (sans marquage) entre un diamant miné ou un diamant qui a poussé en labo. Et là, on était vraiment bluffées ! Et enfin la dernière super bonne nouvelle c’est que les diamants de culture coûtent 20 à 30 % moins cher que leurs homologues diamants traditionnels. C’est ce qui a définitivement fini de nous convaincre du génie des diamants de culture.

Et comme c’est bientôt Noël, vous avez peut-être des cadeaux à faire alors on en profite pour vous parler du bracelet “Let’s Commit“. Courbet vous propose 12 bracelets avec un fil de coton de couleur et un diamant.
Chaque couleur de fils correspond à une association et une partie des bénéfices lui est reversé. Donc en gros :
– vous faites un beau cadeau à un être cher (le bracelet est à 490€ donc faut quand même apprécier la personne, ou pour un cadeau à plusieurs ça le fait) ou à vous même (car on peut s’offrir des trucs quand même zut !)
– vous faites un cadeau à une association qui vous touche (vous avez le choix il y en a 12 !)
– et en plus vous avez une démarche éco-responsable et vous faites un cadeau à la planète, elle est pas belle la vie ?

Et si on recyclait ?

Enfin, on voulait vous parler d’une troisième initiative éthique et éco-responsable : le recyclage de vos bijoux. C’est un de nos couples de la saison 2018 qui nous a fait découvrir Les ateliers d’Aliénor. Le principe est simple, vous créez vous-mêmes vos alliances à partir de vieux bijoux qui dorment dans vos tiroirs. Rien ne se perd, tout se transforme ! C’est aussi écologique que de vouloir recycler et en plus c’est mignon et original. Car après tout, il faut se souvenir que l’alliance est avant tout un symbole de votre union et la fabriquer lui donnera encore plus de sens. Vous avez vu on ne perd pas le nord !

Nous vous invitons à aller faire un tour sur les sites de Paulette à bicyclette, JEM, de Courbet, des ateliers d’Alienor. On est comme le CSA avec le service public, on cite toutes les marques qu’on aime comme ça pas de jaloux (hiboux, cailloux, choux, non ? pas deux fois la même blague ? ok…)

Share this...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire