Marie et Séga : mariage végétal et rustique

On vous présente Marie et Séga, nos beaux amoureux du jour qui se sont mariés en juillet 2016. Un mélange de cultures et de tenues colorées dans un lieu que l’on affectionne tout particulièrement : Le manoir des Prévanches, aux portes de la Normandie.

Nous avons accompagné Marie et Séga dans l’organisation partielle de leur mariage avec une recherche de lieu et de traiteur, une coordination du jour J et de la décoration (avec une installation la veille et un démontage le dimanche).

Venez avec nous, on vous explique comment on a procédé.

La recherche du lieu

Lorsque Marie nous contacte elle a déjà bien avancé sur la recherche du lieu de réception car elle en a listé une quarantaine ! Petite sueur froide de notre côté, qu’allons nous bien pouvoir lui proposer…

Dans un premier temps, nous avons refait un point sur leurs critères afin d’être certaines de bien cerner leurs attentes :
– type de lieu (château, grange, hôtel particulier, ferme…),
– date ou période envisagée,
– budget alloué pour ce poste,
– zone géographique à cibler (distance par rapport à la mairie par exemple),
– nombre de personnes que la salle doit pouvoir accueillir.

Nous leur avions également demandé si certains points étaient rédhibitoires comme par exemple une limitation horaire à 2h du matin ou des prestations imposées (traiteur ou autre…). Dans le cas de Marie et Séga, pas de contraintes particulières évoquées, si ce n’est que le lieu devait disposer d’une large capacité d’hébergement pour que la majorité des invités puissent y dormir le soir et qu’ils avaient dans l’idée de faire appel à un traiteur africain (le choix de ce prestataire devait donc être libre). 

A la suite de cela, nous avons complété la liste que nous avait fourni les mariés avec des lieux qui semblaient correspondre à leurs critères et qui ne figuraient pas parmi leur sélection.

Puis est arrivée la phase la plus longue, qui consiste à appeler l’ensemble des propriétaires afin d’obtenir plus de détails sur les disponibilités restantes, le prix et d’une manière générale les conditions de location. Une fois ces informations obtenues et regroupées dans un sublime tableau Excel, les mariés nous ont renvoyé leur short list afin que nous organisions les visites.

En choisissant l’itinéraire le plus fluide possible et en jonglant avec les disponibilités des propriétaires (ce qui n’est pas toujours évident) nous arrivons en général, à programmer 4 ou 5 visites dans la journée selon la distance entre chaque lieu. Nous accompagnons bien sur nos mariés sur cette journée de visite qui leur permet d’avoir une vision globale des différents lieux proposés. L’avantage de les visiter les uns après les autres c’est que cela est bien frais dans leur esprit, ce qui leur permet de se positionner assez rapidement en fin de journée.

Marie et Séga ont fait les visites seules mais nous leur avions fourni un carnet de route avec une liste de questions complémentaires et d’éléments à (re)checker sur place (toilettes, emplacement de la cérémonie laïque, office traiteur, éclairage du parking, chauffage/clim, interdiction particulière etc…).

C’est finalement le Manoir des Prévanches qui l’a remporté et cela pour plein de raisons : des plans B différents en cas de pluie pour le cocktail et la cérémonie (et des plans B vraiment bien pour des plans de secours), une capacité d’hébergements de plus de 80 personnes, des extérieurs bien entretenus et charmants et une salle de réception au fort potentiel avec poutres apparentes et une belle hauteur sous plafond.

La recherche du traiteur

Comme on l’écrivait plus haut les mariés souhaitaient proposer un repas africain à leurs invités. Nous avons donc pris contact avec des traiteurs spécialisés en cuisine africaine pour obtenir des devis et les soumettre aux mariés. Ils en ont ensuite retenu deux et nous avons organisé les dégustations pour qu’ils puissent les départager. En plus de la qualité des mets proposés c’est aussi le contact humain qui a pesé dans la balance.

La coordination du jour J

Le jour J les préparatifs ont eu lieu à l’hotel Molitor, chacun dans une chambre les mariés se sont apprêter pour se découvrir ensuite autour de la piscine sous l’oeil amusé des clients. Le lieu est particulièrement photogénique (et nos mariés aussi évidemment, et aussi parce qu’Émeline est hyper talentueuse) : le jaune des murs, le costume bleu du marié et le blanc de la robe donne un rendu graphique.

Direction ensuite la mairie du 15ème arrondissement de Paris pour la cérémonie civile avec une sortie sous une pluie de confettis dorés que la mariée souhaitait particulièrement dense. On croit que son voeux a été exaucé. D’ailleurs à l’heure où on vous écrit cet article, la mairie est certainement encore en train d’en ramasser.

Tout ce petit monde a ensuite pris la route vers le Manoir des Prévanches où avait lieu la suite des festivités. On avait peur qu’il y ait des embouteillages monstres pour ce fameux chassé croisé des juilletistes et des aoûtiens. Mais bonne surprise ! Personne n’a eu de soucis pour arriver. A priori personne ne part en vacances d’été en Normandie ahah. Une fois sur place, les mariés ont profité du cadre bucolique du domaine pour faire des photos.

La cérémonie laïque a eu lieu dans le “petit” jardin. Nous avions utilisé des ballots de pailles en guise d’assises que nous avions recouverts de tissu africain (en clin d’oeil aux origines de Séga) pour les rendre confortables. Pauline avait fleuri des cagettes en bois disposées au sol, en alternative au bout de banc, habituellement accrochés aux chaises (ou aux bancs par définition).

Face à une arche végétalisée avec des himmelis dorés et fleuris (vous pouvez d’ailleurs créer les vôtres en suivant notre tuto), les témoignages d’affection se sont succédés et les mariés ont échangé leurs voeux.  Leurs amis ont également joué de la musique et chanté tous ensemble.

A la fin de la cérémonie laïque, les invités ont regagné l’arrière du Manoir pour commencer le début de leur voyage gustatif à base de samoussas, d’accras, et de jus de bissaps (grande découverte pour nous !).

Nous avions décoré les arbres proches des buffets avec des montgolfières miniatures en rappel à leur papeterie. Gwenn avait joliment calligraphiée à la main une ardoise avec la citation “Life is a beautiful ride” toujours en lien avec la thématique montgolfière choisie par les mariés.

Dans un recoin proche d’une prise électrique , était disposé un espace photobooth et livre d’or. Nous avions dressé un fond en tissu wax avec au pied deux grandes lettres en carton délicatement fleuries. Près de la borne photo, nous avions installé un escabeau en bois avec une ancienne machine à écrire et un téléphone vintage. Nous avions également apporté un vélo Peugeot mint raccord avec le fauteuil Emmanuelle du grenier de Rosa de la même couleur.

Chamboul’tout, dominos géants et jeu de croquet étaient aussi de la partie et permettaient aux invités de s’affronter dans des duels sans pitié !


Pour la salle du dîner, nous avions misé sur une ambiance végétale et rustique (aidée par la prédominance du bois dans la salle) en jouant sur les points lumineux pour le côté intime et chaleureux.

Nous avions habillé les extérieurs de guirlandes guinguettes lumineuses accrochées à la façade et sous lesquelles les invités devaient passer avant d’arriver dans la salle du dîner. A l’entrée, un grand cadre en bois et fond toile de jute, leur permettait de prendre connaissance de leur place. En effet, ils devaient décrocher l’étiquette américaine ou était inscrit leur prénom et découvrir au dos leur numéro de place. Il fallait ensuite qu’ils se réfèrent à une grande ardoise ou était dessiné les tables avec la numérotation de chaque place. A table, un cactus nominatif servait également de marque place et leur permettait d’être certain de s’installer au bon endroit 😉

Nous avions disposé les tables rectangulaires en bois brute en U. Elles étaient recouvertes d’un chemin de table végétal agrémenté de plantes grasses et de cactus. A chaque place, de la jolie vaisselle vintage dépareillée du grenier de Rosa avec des verres à pied en cristal ciselé et des couverts en argent (c’est là qu’on s’en rend compte de l’importance d’une belle vaisselle !). Sur l’assiette, chaque invité découvrait une  pochette en coton avec le logo des mariés et, à l’intérieur, un tattoo montgolfière et un scintillant à allumer pour leur entrée.

Pour que les invités fassent connaissance, les mariés avaient opté pour les cartes conversation d’Un Beau Jour. Chaque carte pose une question drôle, inattendue, tendre ou encore destinée à évoquer la journée… bref, il s’agit de créer du lien et d’aider les invités à démarrer la conversation autrement que par des banalités.

Pour donner un coté aérien à cette décoration, nous avions misé sur un “jardin suspendu” au dessus de la table d’honneur. Une planche en bois végétale avec de fausse bougies LED en cire et des suspensions ampoules à filaments et de boules en verre.

Nous avions également réutilisé les chaises de la cérémonie avec les pancartes Mrs et Mr agrémenté de rubans en satin et en wax.

Merci encore à Marie et Séga de nous avoir accordé toute leur confiance. Ce climat de travail, nous as permis de booster notre créativité et de vraiment nous éclater.
On tient aussi à remercier leur invités qui ont été d’une gentillesse et d’un profond respect à notre égard. C’est tellement agréable de bosser dans ces conditions. On gardera bien en mémoire, l’arrivée de Marie et Séga sur une musique traditionnelle africaine pour une ouverture de bal comme on en avait jamais vu !

Psssss par ici les bonnes adresses

Lieu : Le manoir des Prévanches / Robe : Marion Kenezi / Chaussures de la mariée : Patricia Blanchet / Coiffure et maquillage : Alexandra Manaï / Costume du marié : Samson / Chaussures du marié : GrensonTraiteur : Kankou / Vaisselle vintage : Le grenier de Rosa / Photographie : Emeline, Hé Capture / Fleurs : Les fleurs de Pauline / Papeterie : Mister M Studio / Borne photo : VIPBox / Tables en bois brute et chaises : Be Lounge / Organisation partielle et décoration : Ma Vie de Bohème

Share this...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire